Panier
perruque accessoire de mode

Histoire de la perruque

La perruque dans l’histoire

histoire de la perruque

La perruque qu’on connait aujourd’hui existait déjà depuis des milliers d’années. Concrètement, sa structure finale ressemble à celle des vrais cheveux. Toutefois, elle fut créée à partir de l’association de fibres synthétiques, de cheveux humains ou chevaline.

Non seulement elle jouait un rôle important d’un point de vue esthétique, mais elle était également indispensable dans le domaine professionnel. Elle permettait aux individus de s’adapter aux normes religieuses et culturelles.

D’autres personnes s’en servaient pour camoufler leurs problèmes capillaires. Mais quelle est la réelle histoire qui se cache derrière la perruque ? Servait-elle principalement d’accessoire de mode ? Découvrez les réponses à tous ces questionnements dans cet article.

La perruque : qui l’a inventée ?

qui a inventé la perruque

La perruque connue également sous l’appellation de moumoute ou de faux toupet était un accessoire très prisé d’antan.

Elle permettait de base de camoufler les soucis capillaires. Oui, elle fut conçue pour les rois chauves.

Atteint de Calvitie, Louis XIII s’en servait régulièrement. Mais, la postiche n’a été véritablement connue que durant le règne de Louis XIV.

Depuis, on le voyait partout, notamment dans de nombreux corps de métiers à savoir le clergé.

Ce n’est qu’en 1730 que les femmes se sont lancées dans cette tendance de l’époque. Bien évidemment, la conception des perruques était un business florissant en France. Le pays comptait près de 900 perruquiers durant cette période.

Que symbolise la perruque dans l’Antiquité ?

Les perruques furent déjà présentent dans l’Antiquité. Étant donné que les Égyptiens se rasaient le crâne en raison de leur pureté, ils devaient utiliser cet accessoire susmentionné pour se protéger efficacement du soleil.

Mais pas que ! Ce dernier était également un accessoire de mode très plébiscité pendant les cérémonies. Pour y apporter une touche esthétique, les Égyptiens les décoraient avec des tresses ou des bijoux de cheveux. On peut d’ailleurs constater plusieurs statues datant de l’antiquité avec des postiches.

À cette époque, les perruques en cheveux naturels était destinées pour les personnes riches tandis que les modèles en fibres végétales ou en laine étaient réservés aux pauvres. Les Grecs, les Assyriens, les Romains, et bien d’autres encore portaient couramment les perruques.

Que représentait la perruque à l’époque moderne ?

perruque louis 14

À l’époque moderne, le port de la perruque est né de l’influence de la cour. Cette raison explique pourquoi vous pouvez remarquer certains portraits de la reine 1ere de l’Angleterre avec les cheveux roux qui ne sont que des perruques en imitation de la chevelure à la romaine.

Louis XII lui a emboité le pas en adoptant cette nouvelle mode. Grâce à celui-ci le perruquier a gagné en notoriété. Au XVIIe siècle, la perruque permettait aux utilisateurs d’envelopper leurs épaules et leur dos.

C’est pourquoi les différents modèles apparus à cette époque étaient particulièrement lourds. Mais pas seulement ! Ils se révélaient également très imposants et inconfortables. Étant donné qu’ils se composaient de cheveux humains, leurs tarifs étaient exorbitants.

Louis XIV et la perruque

perruque Louis XIV

Louis XIV s’est rapidement démarqué grâce à son style vestimentaire, mais pas que ! Il arrivait à s’imposer à travers son physique. Sa perruque était d’ailleurs la représentation de la monarchie des Bourbons.

Et ce, jusqu’à la Révolution Française. Le roi avait à sa disposition plus de 40 perruquiers dans la Cour de Versailles. Ces derniers avaient pour objectif de créer différents modèles de coiffes. Depuis cette époque, la postiche est devenue très présente dans plusieurs professions.

Elle complétait l’uniforme des avocats et des juges dans une multitude de pays. Louis XV a continué sur cette lancée en misant sur les dispositifs de couleur blanche ou grisâtre. Pour garder cet effet, Louis XV appliquait de la poudre d’amidon ou de riz.

Pourquoi la perruque blanche connaissait-elle un énorme succès ?

La perruque poursuit son évolution depuis l’année 1620. Si à l’époque de Louis XIV, elle était particulièrement lourde, mais confortable en été, la donne a changé dans les années 1730. Ce fut durant cette époque que les prothèses capillaires ont connu des modifications.

Non seulement elles étaient allégées, mais elles prenaient également d’autres couleurs plus imposantes. Elles étaient entièrement blanches. Pour obtenir cette couleur, il fallait les pommader et les poudrer, comme indiqué précédemment.

Les styles de coiffure était devenus plus réaliste. Contrairement à ce que l’on pense, la perruque blanche n’était pas un signe de vieillesse, mais de la pureté et de la beauté. Elle indique qu’une personne appartenait à une race supérieure et avait une morale pure.

Qui étaient les principaux perruquiers de l’époque de Louis XIV ?

histoire de la perruque en france

De grands barbiers assuraient les dessins des perruques dans la Cour de Versailles. Il s’agit plus précisément des Quentin et des Binet. Ces derniers se sont occupés des coiffures du roi. En tant qu’artiste, il a confectionné la perruque dorée que celui-ci a portée durant un spectacle aux Tuileries.

Ce n’est qu’en 1684 qu’il a obtenu le poste de barbier. Il se spécialisait également dans la création de perruques royales. Quentin, quant à lui, était devenu barbier auprès de la reine dans les années 1669. 2 ans plus tard, on lui a attribué un brevet de quatre charges de valet chambre-barbier. À noter que, par la suite, il coiffait le roi pendant tout une année.

La chute de la perruque

En 1771, le port de la perruque a chuté petit à petit en France même s’il restait toujours d’actualité en Angleterre. Une bonne nouvelle qui a rapidement tourné au vinaigre pour celle-ci. Et ce, à cause de la taxe imposée sur la poudre à cheveux.

Bien que les perruques masculines étaient particulièrement prisées pendant la Révolution Française, son succès se déclina en raison de l’apparition de la perruque de la jacobine. Celle-ci se distinguait, car elle reproduisait les cheveux naturels.

Les Merveilleuses utilisaient des perruques extravagantes avec des couleurs inhabituelles comme le vert, le blanc, le bleu, etc. On pouvait également remarquer certains officiers de l’empereur mettre des perruques amples pendant la Guerre de Boshin. Les couleurs varient selon le domaine.

Quelles étaient les différentes étapes de la création des perruques ?

perruque 18eme siècle

La fabrication des perruques nécessite plusieurs opérations. La première étape consistait à se procurer des cheveux synthétiques, humains ou des poils de yack. Le perruquier devait par la suite se charger de la mise au carré pour obtenir un rendu optimal au niveau de la longueur et de la couleur.

Il regroupait les cheveux en les nouant. Il s’occupait ensuite de la prise de l’empreinte. Pour ce faire, il crée une moule du crâne du client en cellophane. Une fois le bonnet solidifié, il va servir de support. Il ne lui restait plus qu’à implanter les cheveux manuellement via un crochet et à réaliser les coiffures selon la demande de son interlocuteur.

La procédure de confection de la perruque royale

Pour la construction d’une perruque royale, il faudrait avoir plusieurs cheveux. Le perruquier privilégiait toujours les cheveux naturels que l’on a coupés préalablement sur une personne en vie.

Ils ont également besoin d’élastiques de 24 à 25 pouces ainsi que des cheveux ronds. Afin d’avoir une bonne qualité de cheveux, ils se déplaçaient généralement dans le pays de la bière ou en Flandre.

Comment la conserver efficacement à l’époque ?

perruque époque royale

La conservation des perruques est une étape importante, notamment si l’on souhaite conserver son état neuf. À l’époque royale, elle se trouvait dans un cabinet des Termes ou le cabinet des Perruques. Grâce à ce type d’endroit, les faux cheveux étaient bien préservés.

Ceux que le roi du soleil en février 1662 aux Tuileries se démarquaient considérablement. Bien que cette salle était précieuse, elle est dissoute définitivement en 1755. Et ce, à cause des déménagements consécutifs des souverains à la Cour.

Perruque : quels étaient ses principaux inconvénients ?

Le port des perruques ne possédait pas uniquement des avantages. Malheureusement, les « moumoutes » laissaient à désirer, notamment en termes de confort. Non seulement ils étaient lourds, mais ils compressaient également le crâne. Cela provoquait des vertiges, des éblouissements, des maux de tête, etc. Selon l’histoire Louis XIV était régulièrement sujet à des rhumes, surtout quand il essayait ses perruques.

Il eut déjà subi une opération par incision lorsqu’il a attrapé un furoncle en 1696. Suite à cela, les perruques ont connu plusieurs modifications. On peut trouver des dispositifs attachés, des modèles plus courts, des cheveux emprisonnés dans un sac de taffetas, et bien d’autres encore.

La position actuelle de la perruque dans la société

perruque dans la société

Les perruques sont revenues petit à petit. Leur retour en force était marqué par les modèles extravagants purement féminins. Actuellement, elles font partie de notre quotidien. Il est d’ailleurs possible de les porter régulièrement ou de façon occasionnelle selon les préférences de chacun. Certaines personnes sont obligées de les utiliser à cause de leur maladie ou de leurs problèmes capillaires.

D’autres cependant les emploient pour bénéficier d’une touche plus esthétique. Vous avez un large choix parmi les coupes et les couleurs disponibles sur le marché. Les stars ont également contribué à la popularisation des prothèses capillaires. Elles portent une multitude de modèles classiques ou plus sophistiqués en accord avec leur tenue.

Livraison rapide

Offerte dès 50€ d'achat

Echanges et retours

14 jours de garantie sur nos produits

Paiement 100% sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa